Suivre

C'est toujours pas vraiment , mais j'ai fini de lire "Les archives de l'exode" de Becky Chambers. Sans surprise j'aime beaucoup (en plus y'a un couple de vieilles dames lesbiennes est-ce qu'il m'en fallait plus ?). Je pense pas le chroniquer parce que la thématique (le cycle de la vie et de la mort, l'héritage que l'on laisse, les valeurs que l'on transmets à sa famille ou plus largement) fait pas forcément partie des choses que j'interroge particulièrement à titre personnel.

Cela dit je me pose une question sur la construction de l'univers. Parce que en gros : le livre met en scène la flotte de l'exode (une trentaine de très gros vaisseaux spatiaux ayant quitté la terre il y a une dizaine de génération en laissant derrière eux toute la violence qui avait faillit mener à la fin de l'humanité, qui avait en tout cas déjà rendu la Terre inhabitable). Et parmi les trucs qui ont été abandonné il y a l'argent. Leur système repose donc sur une double articulation : les ressources sont également distribuées entre toustes, puis les gens peuvent faire du troc pour se répartir les biens selon ce qui les arranges (genre t'as une boite de haricots mais tu les digère pas, du coup tu l'échange contre un sachet de riz)

Afficher le fil de discussion

Et du coup je suis partagée parce que :
- C'est à la fois très intéressant d'avoir voulu construire un monde où les gens ne travaillent pas pour obtenir un salaire ou des biens (qui leurs sont déjà garantis), mais travaillent quand même parce que ça leur permet d'obtenir une reconnaissance sociale. (et pour le coup c'était pas loin de créer une utopie que j'aurais eu envie de commenter)
- Et en même temps pourquoi avoir introduit le troc dans tout ça ? Je comprends que l'idée c'était de faire une société sans argent, mais le tout semble ne pas marcher, vu que ça repose sur distribuer aux gens des choses qu'iels ne veulent pas et ensuite les laisser se démerder à les échanger (alors que c'est bien plus simple d'allouer un crédit, le même pour toustes, et laisser les gens acquérir ce qu'iels veulent avec directement)

Afficher le fil de discussion

Et bref du coup, le roman parle aussi de la confrontation de ce système mis en place par la flotte pendant 9 génération, avec le système de crédit de l'union galactique. Mais comme je suis pas tout à fait convaincu par les prémisses c'est pas aussi intéressant que ça pourrait. Par exemple y'a un gros questionnement autour des exodiens qui veulent quitter la flotte pour gagner plus de crédits et pouvoir espérer monter en confort, et il est pas question du renoncement à la stabilité que cela implique (la garantie de toujours avoir un toit et de quoi manger c'est quand même pas rien). Bref je sais pas j'ai l'impression qui manque un truc ?

Afficher le fil de discussion

Ca change pas que c'est une lecture que j'ai vraiment beaucoup aimée et que je recommande sans la moindre hésitation hein. Y'a toujours des personnages terriblement attachants et la sensibilité de Becky Chambers qui sait comment aborder avec douceur et humanité les sujets les plus grave, sérieux, et universels aussi.

Afficher le fil de discussion

Ah bah, exemple concret de pourquoi je trouve que "distribution irréfléchie + ensuite les gens ont qu'à troquer" c'est pas ouf : ma ville a décidé d'investir pour que les gens jettent pas leurs déchets n'importe comment, et a donc décidé de distribuer gratuitement les sacs de recyclages. Sauf que la personne qui livre (tous les ans) voit la boite aux lettre et sait pas si y'a 1 personne ou 32 qui vivent dans l'appart. Donc là je viens de recevoir deux rouleaux entiers (sachant que en 3 ans que j'habite là j'en ai même pas fini la moitié d'un). Et bref concrètement oui je pourrais faire du troc de sac poubelles mais... ça prend juste de la place en fait xD

Afficher le fil de discussion
Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Imagimastodon

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !