Plus récents

🎵​🎸​ ENTRER DANS LA COULEUR | Alain Damasio et Yan Péchin reprennent la route des concerts dès le 19 mai et jusqu'en 2022 !

🎨​ Entrer dans la couleur, c'est l'album qui a accompagné la sortie du roman , pour en redéploier l’univers littéraire par la voix, le porter par la musique.

🎤​ Une expérience sonore imaginée par et le guitariste , qu'il sera possible de redécouvrir à nouveau en live dans quelques jours...

📅​ Pour retrouver les dates de leurs apparitions ainsi que les salles, festivals et autre lieux d’accueil, n'hésitez pas à aller jeter un œil à notre agenda ;)

👉​ lavolte.net/entrer-couleur-dam

La Volte a partagé

Un petit mot pour signaler la sortie (en mars), de ce bouquin (que je n'ai pas lu, vu que je lis pas pendant que je finis un roman) mais j'entends tout le monde en dire beaucoup de bien et ça l'air franchement complètement profond et voilà lavolte.net/livres/premier-sou @LaVolte

La Volte a partagé

📚​ Karen Joy Fowler arrive à La Volte en septembre 2021✨​

Dix-sept nouvelles choisies et traduites de l’anglais (États-Unis) par luvan et @Leo_Henry 😎​

[ A PROPOS ] : Comme ce monde est joli rassemble des nouvelles souvent primées, issues de différents ouvrages de l’autrice. Il rend compte de la variété des registres littéraires de Karen Joy Fowler (weird, fantastique, intimiste, réaliste décalé, fantasy, science-fiction) et rassemble des textes à forte charge psychologique, où l’inquiétante étrangeté imprègne des scènes du quotidien.

En s’écartant de la construction classique de « la nouvelle à chute », et à la manière des contes cruels d’E. T. A. Hoffmann, l’autrice explore les terreurs infantiles et le royaume des mères, effeuille les convenances sociales et morales pour mettre à nu nos instincts les plus intimes et nos pulsions de survie les plus taboues.

Mordant, parfois cynique, et percutant à la manière d’une Joyce Carol Oates, Comme ce monde est joli est un recueil sur l’Interdit, une exploration de nos appétits et de nos peurs les plus secrètes : un recueil humain, trop humain...

👉​ lavolte.net/livres/comme-monde

La Volte a partagé

@stu @LenaDormeau

tellement de choses.
L'ambiance que vous diffusez est <3
Le temps accordé pour détailler vos propos.
Le rapport à l'autre puis à l'étrangeté.
Le passage sur la monstruosité et le norme résonne encore beaucoup. Discuter de Mary Shelley, et Frankenstein ou le Prométhée moderne, avec vous deux me fait encore plus rêver maintenant.
Pour aller plus loin et ailleurs évidement, marges et liminarités, retournement du stigmate − pourquoi pas aller jusqu'à appliquer un forme de rétro-ingénierie dessus ?

et Amélie de compléter avec :
« Michel de Certeau : Pour lui, le lieu est un ordre « selon lequel des éléments sont distribués dans des rapports de coexistence […]. Il implique une indication de stabilité. » En revanche, « il y a espace dès qu'on prend en considération des vecteurs de direction, des quantités de vitesse et la variable de temps. L'espace est un croisement de mobiles. Il est en quelque sorte animé par l'ensemble des mouvements qui s'y déploient. […] En somme, l'espace est un lieu pratiqué. » »

La Volte a partagé
merde, ce dernier épisode de #volutes (https://radioparleur.net/2021/04/29/volutes-lena-dormeau-stuart-calvo/ ) avec @LenaDormeau et @stu m'a bien donné envie de voir naître une anti-presse collective francophone des imaginaires marginalisés <_< (au sujet de ce qu'est une anti-presse voir ici en anglais https://soc.punktrash.club/notice/A3cIBLx0qXtp09pyaW )
La Volte a partagé
ah, oui, et puis en #lecture qui m'a accompagnée durant ma tite trad de le guin, j'ai fini de lire le premier souper hier (enfin avant-hier now) d'Alexander Dickow de chez @LaVolte et j'ai assez bien aimé! les idées sont originales, notamment dans la première partie! (et j'aurai bien vu autre chose que des bactéries pour digérer la pierre d'ailleurs) j'ai aussi aimé l'aspect méta de la dernière partie et le fait qu'on y remonte le fil de l'histoire en avançant chronologiquement sur la flèche du temps narratif! par contre, j'ai pensé que la langue était un peu hachée par moments? (contrairement au blurb du quatrième de couv qui la décrivait comme torrentielle (à ce propos je déplore un peu que ça en dévoile autant sur la nature des premières parties, que j'aurais préféré découvrir par moi même)) et un rien inaccessible. et la narration "éclatée" à double tranchant pourrait rebuter. ceci-dit, ça va servir de beau compost imaginaire au moulin narratif!

#vendredilecture maybe? who knows? don't look me at like that dear #maispasvendredi tag!

(oh yeah, nvm i def did read it a bit on that friday, eh!)
La Volte a partagé

🔊​ Notre aujourd'hui, ou plutôt notre , c'est avec le 6e épisode de sur les lieux sûrs, la subalternité, les imaginaires queer, ce qui nous réchauffe et nous rapproche, les petits cailloux que l'on sème sur le chemin des alternatives safe, les alliances, les allié.e.s et les mots qui les racontent.

Cet épisode, c'est aussi l'histoire de la rencontre entre Stuart Calvo, des éditions La Volte, et de la chercheuse en philosophie Léna Dormeau, au détour de luttes communes et de vécus partagés, d'un intime éminemment politique, poétique, révolté.

Une aventure de 2h10 à entendre par ici 👉​ lavolte.net/volutes-stuart-cal

🔊​ Notre aujourd'hui, ou plutôt notre , c'est avec le 6e épisode de sur les lieux sûrs, la subalternité, les imaginaires queer, ce qui nous réchauffe et nous rapproche, les petits cailloux que l'on sème sur le chemin des alternatives safe, les alliances, les allié.e.s et les mots qui les racontent.

Cet épisode, c'est aussi l'histoire de la rencontre entre Stuart Calvo, des éditions La Volte, et de la chercheuse en philosophie Léna Dormeau, au détour de luttes communes et de vécus partagés, d'un intime éminemment politique, poétique, révolté.

Une aventure de 2h10 à entendre par ici 👉​ lavolte.net/volutes-stuart-cal

La Volte a partagé

Si ça vous dit de betâ tester un truc, ce serait super cool !

Il faut un micro branché, éventuellement un casque. Ca s'appelle AEM. C'est une histoire à écouter, et on est en train d'essayer de régler les derniers trucs à régler avant sortie dans le monde !

aem.autre.space/

La Volte a partagé
je viens de finir mongrels (galeux chez @LaVolte en français mais lu en anglais pour ma part) de stephen graham jones et j'ai vraiment adoré! la seule critique que je pourrais faire c'est que les choses se passent un peu trop vite à la fin avec la romance mais c'est tout. j'ai hâte de lire d'autres livres de cet auteur! #lecture #vendredilecture #maispasvendredi
La Volte a partagé
La Volte a partagé

C'est ce soir à 18h30 !

On ne réinventera pas forcément le monde mais on a beaucoup de choses à raconter avec Marie Coirié sur ce qui fait lien, ce qui fait soin, sur la porosité des imaginaires et des luttes pour qu'être soigné.e.s reste à jamais un possible.

👉 plurality-university.org/fr/ca

Cinq mois après son lancement, retour sur les premiers épisodes du podcast , créé en partenariat avec Radio Parleur : près de 10 heures d'écoute, pour votre plus grand bonheur, en attendant les prochains invités : Philippe Curval, Valerio Evangelisti, la créatrice sonore Floriane Pochon ou encore la philosophe Léna Dormeau... s.42l.fr/NLvolutes

La Volte a partagé

Ce samedi soir sera (enfin) diffusée la fiction radio de Laurent Kloetzer, bricolée dans le cadre d'un cycle de dramatiques SF, retardée par les mouvements sociaux, puis par le covid.

"Et moi aussi en Arcadie" est une pièce de plus versée au vaste univers futuriste post apo développé avec sa femme Laure & qui va pour l'instant de Vostok à Ouroboros (en passant par Anamnèse de Lady Star, entre autres merveilles).

franceculture.fr/emissions/fic

Un slam pour la ZAD Suisse de la Colline à Mormont, par Alain Damasio, mis en musique et mixé par Laurent Pernice, du groupe Palo Alto. soundcloud.com/la-volte/slam-z

La Volte a partagé

"Rien n'est jamais aussi simple qu'il paraît, mais on est bien forcés de commencer une histoire quelque part, et ce quelque part implique inévitablement de construire un mensonge."

C'est parti pour un mois de taf avec luvan autour des relectures / corrections / affinage de la traduction de "Comme ce monde est joli", notre sélection de 17 nouvelles de Karen Joy Fowler à paraître à @LaVolte en septembre 2021. On a commencé à en rêver en 2015 !

C'est le rush, mais c'est top coucoule.

La Volte a partagé

Le nom du monde est forêt, un "petit" Le Guin de son cycle spatial, teinté par la guerre alors en cours au Vietnam, faisant aussi beaucoup écho au Coeur des ténèbres de Conrad. La planète lointaine, l'exploitation des ressources, la déshumanisation des indigènes, la violence virile... l'horreur, l'horreur ! Si j'étais étudiant en lettres, je ferais une thèse sur Ursula & l'intertextualité. Elle botte ici le cul à cent cinquante ans de littérature coloniale. En plus c'est beau. #vendredilecture

Salut à toustes 🌞​

Voilà, les éditions La Volte viennent habiter chez Imaginair.es 🏠​

Merci mille fois @wxcafe de nous accueillir, et merci @XavCC pour l'aide au déménagement 💙​

On prépare de chouettes posts pour les jours et semaines à venir, histoire de fêter cela comme il se doit ^^

Que cette journée vous soit douce et pleine de soleil, on est vraiment vraiment heureux.ses d'être là :)

La Volte 📚​✨​

Imagimastodon

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !