Pouet épinglé

Je ne suis pas morte, je dors.
Puis, m’éveille, m’étire et la couleur revient. Je me lève, et marche. Sous mes pas, les fleurs. Je viens à vous chargée de fruits, bouquets d’épis plein les bras. Jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus. Je flamboie puis m’éteins. Je dors. Je couve. Et à mon réveil, la couleur reviendra...

Pouet épinglé

Je fais le jeu de l'avent sur D*. Pour une fois je poste aussi ma photo du jour ici.

Pouet épinglé

Si je vous suis depuis mon compte principal, normal que je ne vous suive pas d'ici : j'ai déjà du mal avec ma TL, qu'est-ce que ça serait si je l'avais en double !

Et donc, sur imaginaires, on peut faire un pouêt qui ne sera pas fédéré.

Je ne m'en suis pas encore servie, mais c'est quand même vachement chouette (même si on n'est d'accord, ça n'a pas forcément une grande utilité pour les instances généralistes)

Noam wrote his Solstice story. It is about Oak and Holly Kings yes, but... here they don't fight...

Oak and Holly | Story Stag

storystag.wordpress.com/2018/1

Je fais le jeu de l'avent sur D*. Pour une fois je poste aussi ma photo du jour ici.

Ithil'west a partagé
Ithil'west a partagé

Un petit mot en direct de ce matin à l'ouest.
-------------------------------------------------------------

Tu arrives toujours doucement. Souvent pâle, sans violents éclats, tu es simplement lumineux. Douceur.
Ce matin encore, tu m'as souri.

Mais tu ne peux pas rayonner toujours. Et elle est venue taper au carreau. Barde pluie. Ce matin, elle chante que toi aussi, soleil d'hiver, toi aussi, tu peux pleurer.

Ithil'west a partagé

J'écoute une pierre Afficher plus

Ithil'west a partagé

- Des fois ça bouge à côté de moi, et quand je cherche, y a rien.

- Tu crois aux fantômes maintenant ?

- Mais non. Plutôt des créatures qui pourraient bouger, et vite !

- Tu as trop d'imagination. Mon géniteur disait toujours : Garde les racines sous terre !

#MercrediFiction

Pleine lune dans son halo, un trait de rouge, un arc de bleu... Couleurs dans la nuit, que le brouillard a prises au jour.

Tout à l'heure, viendra l'horizon blanc, et ses arbres en ombre chinoise. Et le soleil jumeau de la lune. Les lointains grisés où s'active tout un monde.
Tout un monde qui repartira, comme toujours, laissant peut-être quelques traces.

Soleil et horizon bleu, les arbres et leurs dernières feuilles. Les environs n'auront pas changé de visage. Mais savoir si rien n'aura changé dans les environs, c'est entrer dans une autre histoire.

Il est temps de laisser les théories du complot venir au grand jour, se discuter, se répandre.
Bien sûr, les complotistes seront tournés en ridicule. Discrédités.
S'ils sont assez mal vus, peu de gens oseront mettre notre parole en doute. Vous comprenez, ils auront trop peur de passer pour l'un d'entre eux. Ce serait être mis au ban des personnes sensées.
Et ceux-là même qui s'affronteront, prétendant chacun que l'autre camp nous sert, continueront de faire notre jeu.
Et si cette cette stratégie venait à être connue, personne ne pourrait la mettre à jour de manière crédible. Car il y a des apparences de complot, sans complot aucun.

Ithil'west a partagé
Ithil'west a partagé

« T'es sûr de vouloir y aller ? Personne ne t'en voudra si tu refuse.
— J'ai bien réfléchi, il faut que quelqu'un s'en charge. Je sais que ce n'est qu'un aller simple, mais c'est l'occasion ou jamais.
— Soit. Tu as réfléchi à la manière de leur annoncer la chose ? Trop direct et personne ne te croira, trop subtil et personne ne fera rien.
— Oui, c'est bon. J'ai ma petite idée. Enclenche le processus, on a plus le temps. Les drones ont sûrement capté la présence des incohérences quantiques. »

1/

Dans un carré de soleil, je démêle ma harpe.

Celle qui est dans mon ventre, sonne et parfois dissonne. Pincement de coeur, pincement de corde, disharmonie. Aphonie, cacophonie, se désaccorde et se raccorde, elle vit et vibre, harmonie, mélodie.

Aujourd'hui, je la démêle au soleil. Soleil d'hiver, elle joue beaucoup pour toi. Ou est-ce toi qui en joue ?

Sous les étoiles, j'ai joué avec la Lune.
Dans la forêt d'or, j'ai joué pour l'homme des bois.
Dans le brouillard, j'ai joué pour les corbeaux.
Bien au chaud, j'ai joué pour les elfes.

J'ai une harpe dans mon ventre, et on a fait des noeuds de marin avec les cordes.
Dans le soleil, je les démêle.

Ithil'west a partagé

— J'ai trouvé comment contrer le réchauffement climatique !
— Sans blague ?
— Il nous suffit de planter ces arbres un peu partout. Grâce à leur croissance extrêmement rapide, ils seront efficaces très vite.
— Ah, ils absorberont le dioxyde de carbone, ce genre de choses ?
— Oui… non. Ils se nourrissent du sang des humains qui passent à leur portée. Moins d'humains, moins de pollution. Simple. Basique.
— …
— En plus, tu ne trouves pas qu'ils sont magnifiques, ces jubokkos ?
#MercrediFiction

Afficher plus
Imagimastodon

Ceci est une instance Mastodon dédiée aux écrivain·e·s, photographes, peintres, dessinateur·trice·s, et de manière générale a tou·te·s les créateur·trices d'imaginaire·s.

Si vous voulez plus d'informations, la page Contenus, Règles et détails techniques pourra sans doute vous aider