Suivre

Le problème quand on a des trop bonnes lectures c'est qu'on les finis trop vite, et on se retrouve de nouveau au moment où il faut avancer dans ces lectures qui trainent (ce sont d'excellentes lectures en plus, mais va savoir pourquoi j'avance pas)

Toujours est-il : j'ai lu (enfin dévoré en moins de 24h) "Dans la maison rêvée" de Carmen Maria Machado (sur recommandation de @Meor et du reste de la librairie les mots à la bouche, merci beaucoup pour la reco !!!) qui parle d'une relation toxique et lesbienne. C'est autobiographique, et c'est raconté via une succession de très courts chapitres qui sont tous titrés "la maison rêvée à la manière de [insérer un descriptif]", ce qui permet à l'autrice d’emmêler une narration chronologique de son histoire (racontée au tu) avec des réflexions faites par elle plus tard (au moment d'écrire, pendant qu'elle fait des recherches, ce questionne sur l'importance de représenter aussi les personnes queer dans leurs imperfections, au risque de nier leur humanité) (raconté au je). Cela lui permet aussi d'expérimenter des genres littéraire pour mieux cerner les choses, sous leurs différentes coutures (mention spéciale au chapitre "à la manière d'un livre dont vous êtes le héro")

Bref : j'ai toujours pas fini de tout démêler mais je peux déjà dire que je recommande+++

@Eva avec plaisir, je pense vraiment vraiment que c'est - aussi bien pour le fond que la forme - un immense roman ! Je suis vraiment contente qu'il te touche aussi.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Imagimastodon

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !