Suivre

Est-ce que quelqu'un aurait un terme neutre pour dire meuf/mec ? Au pluriel on peut partir sur "les gens" ou donner un noms de groupe (genre "yo la compagnie" au lieux de "salut les meufs"), mais au singulier je sais pas comment dire "nan mais cette meuf/ce mec quoi... jpp" ou "j'adore cette meuf/ce mec". "Cette personne" c'est pas le bon registre du tout. C'est trop neutre (en terme de connotation, pas de genre). Sinon on peut juste dire le prénom de la personne mais... jsp bof ? Il me semble que dire "cet.te [nom commun]" plutôt que de nommer (ou en plus de nommer) est un équivalent des "/j". On comprend que les critiques ne sont pas personnelles, que les compliments ne sont pas de grandes déclarations, qu'il s'agit juste de réagir à une situation avec amusement/familiarité ?
Enfin après c'est pas dramatique, au sens où c'est aussi possible de trouver une autre formulation. Mais des fois *ce mot* (qui ferait un neutre familier pour mec/meuf) me manque u.u.
...
En fait maintenant que j'y pense je me demande si c'est pas plus global : genre on manque de mots neutres du registre familier. C'est sûrement normal vu que c'est le temps/l'usage qui finit par donner une connotation aux mots, et qu'on explore pas le neutre depuis assez de temps. Enfin j'ai hâte qu'on ait des abréviations un peu funky ^^ (et qu'on trouve des versions de pronoms qui soient monosyllabiques parce que "ellui" c'est trop long pour juste un pronom, j'trouve)

Sur discord on me souffle aussi :
- méf (formé comme meuc, que sur discord les gens écrivent plutôt meuk, mais à l'inverse) (on m'a aussi dit "meucf" mais la prononciation est pas naturelle du tout urg)
- gen au singulier (parce qu'après tout pourquoi ce mot devrait-il exister uniquement au pluriel ? En vrai ça m'a rappelé que c'est ce que je faisais spontanément au collège/lycée jusqu'à ce que les moqueries de mes parents m'en dissuadent 🤯​)
- fim (apparemment ce mot ce veut un neutre pour garçon/fille, formé avec le "fi.-" du début de fille, puis un m sensé marqué le neutre. Perso je suis peu convaincu, je pense en partie parce que l'article qu'on m'a donné qui expliquait la naissance de ce terme commence avec du gate-keeping de type "c'est uniquement pour les personnes non-binaires, vous avez pas le droit de l'utiliser pour les autres gens, vu que y'a déjà le mot personne qui existe". Source : web.archive.org/web/2017081800 Et bref de manière générale je cherche pas un mot qui serve à affirmer un genre non-binaire, je cherche un mot neutre et familier)
- coco (j'avoue j'aime bien, notamment parce que c'est un mot que connais déjà et que j'ai déjà utilisé dans le contexte familier qui m'intéresse. Du coup son adoption me semble facilitée. Par contre d'après le wikitionnaire c'est masculin, le féminin étant cocotte)

Bref y'a plein de possibilité c'est cool ! Merci à vous !

@Eva

J'ai réellement intégré "personne" et ça ne me choque plus du tout de mon côté à force.

@lila_bliblu ben c'est pas choquant nan, mais c'est presque le soucis ? Jsp c'est lisse. C'est très descriptif/factuel ça manque un peu d'aspérité. Un mot qui te ferait lever un sourcil parce que tu saurais en l'utilisant que c'est pas le genre de mot qu'on peut utiliser en tout contexte (tu dirais pas ça à ton boss par exemple). C'est aussi ce qui crée la familiarité et la complicité du dialogue : savoir qu'on est dans un cadre où on peut se permettre de dire meuf/mec/xxx.

@Eva avec une pote on utilise "meuc", qui est abominablement laid mais pour le coup ça fait tout son charme :D
Sinon j'ai déjà entendu "poto" et "cama" (abrégé de camarade), voir "copaine"

@shad haha j'ai pensé à meuc ! (Enfin en vrai je me suis dit : tiens meuf et mec ca commece par "me..." du coup faudrait prendre la lettre intermédiaire entre c et f, ça tombe bien y'a que d (sauf e qui est une voyelle) donc "med"... zut c'est pris. Du coup juste smouch les deux en meuc.) Ca a effectivement a une forme de charme moche xD
Sinon je me suis dit : on pourrait chercher un verlan de personne comme meuf est celui de femme, ce qui pourrait donner "norse" (avec triche et troncature pour que ce soit court et prononcable). Je trouve ca presque mignon on dirait un gros nours🐻​.
Ou alors je me suis dit : et une contracture de type "sieudame" (mais ptet c'est formé à partir de mots trop soutenus, ca serait mieux pour une civilité neutre. Genre dans les rendez-vous administratifs on entendrait des "Sieudame Trucmuche, veuillez prendre place nous allons commencer l'entretien")
Mais bon si personne sait ce que ca veut dire u.u
Sinon j'aime bien poto et copaine, et aussi cama que je connaissais pas et que je retiens, mais c'est pas tout à fait le même sens : ça donne quelle relation t'entretien avec la personne donc y'a une info en plus 🤔

@Eva Ah, effectivement ! Content que ça t'inspire en tout cas :D
En civilité j'avais entendu "mamsieur" que j'aimais bien aussi, même si on peut regretter que ça ressemble toujours à madame et monsieur...
"Norse" j'aime beaucoup mine de rien. "C'est qui c'te norse ?" ça rend bien.

@shad @Eva Je suis fan de ménestre pour remplacer monsieur et madame. Après on pourrait aussi se baser sur «quelqu’un» pour faire un mot, genre «queq» (bon je sais que kek ça existe et c’est pas ouf…) Le frein principal selon moi étant d’avoir un pronom neutre qui va avec et qui soit court

@melunaka quelqu'um ? (J'aime bien le .m en neutre entre .un et .une) Et du coup... qum ? Ça ressemble un peu a keum qui veut déjà dire mec @shad

@Eva @shad puis um ça ressemble trop à une pour pas confondre à l’oral, déjà iel les gens vont tendance à entendre elle si iels connaissent pas

@melunaka je pense que pour le coup ça me dérange pas : au contraire y'a un truc un peu protecteur pour moi de savoir que à l'oral ça ressemble assez à ce qui existe déjà pour passer relativement inaperçu. J'ai pas envie de mettre mon genre en avant, même si c'est un "non-genre" (J'aime bien aussi le pronom ol parce qu'il sonne super fmuide je trouve)

@shad @Eva Merci pour le "meuc", j'avoue ça manquait pour pouvoir dire "ptn meuc ! :blobglare:" quand un⋅e adelphe est bien cursed x)

@aearil Ah mais on est d'accord !! Pis dans ces cas là on va pas dire "ptn personne !" xD @shad

@Eva

Moi, je ne comprends toute la text, mais je vais parler de la situation en la langue allemande:

La bienséance dit qu'on "gendert". "Gendern", c'est utiliser de substantifs divers (mis à part il fallait dire "entgendern"). Example: Autofahrer*innen (suranné: AutofahrerInnen, Autofahrer:innen) (de temps en temps le gérondif Autofahrende)

Il n'y a pas un solution pur toute la reste (pronoms, articles, adjectifs) mais ça ne frappe personne.

1/3

@Eva

Mon vielle idée etais á inventer des formes funky: le neutre de la voyelle infléchie. "Ich sehe einä Studentä, däxen Experiment fehlschlägt"-> jbechtel.de/gendern/

2/3

@Eva

Aujourd'hui je préfère le masculine actuelle pour toute les sexes, et la forme nouveau "-erich", décliné en feminine, pour les personnes masculines:

* Der Student (maintenant: m+m/f/d, nouveau: m/f/d)
* Die Studenterich (nouveau: m)
* Die Studentin (maintenant: f, nouveau: f)

La raison, c'est millions des peuple pour centaines des années qui ont trouvés une forme optimisé pour brièveté et compréhension

3/3

@Eva

Qn m'a envoye ce lien: researchgate.net/publication/3

Pour ces formes, on utilise "y".

C'est
* Das Studenty (nouveau: m/f/d)
* Der Student (m)
* Die Studentin (f)

Un peu drôle est la option pur des mots composé:
* Das Bürgymeisty (nouveau: m/f/d) (maintenant: Der Bürgermeister)

"4/3"

@Eva
Et "icel" ?
Dans des textes je crois de la fin du Moyen âge on trouve des phrases avec "icelle" au féminin et "icelui" au masculin... donc "icel" serait neutre

@choriza Pour elle/lui tu veux dire ? Oui ça peut faire une base intéressante ^^. Après c'est ce que je dis : par l'usage les pronoms démonstratif icelle et icelui ont été racourcis en elle/lui qui sont monosyllabiques, parce que c'est trop lourd à l'usage oral de prendre deux syllabes pour juste un pronom ou un article (c'est pas un mot porteur de sens comme un nom ou un verbe, c'est juste un élément de structure grammaticale qu'il est possible d'accorder. Certes il existe toujours des formes plus longues comme "celui-ci" mais l'oralité cherche aussi à les contracter en "cui-ci", also je pense que si on a un "cui-ci" c'est parce qu'il apporte la possibilité d'être opposé à un "cui-là", contrairement au "lui" qui est tout seul). Du coup (à mon avis) faudrait tenter d'imaginer comment "icel" pourrait se dégrader/s'abréger pour ne plus contenir qu'une seule syllabe 🤔​
Et bref on en revient à mon problème de base qui est : les mots neutres sont encore trop neufs pour avoir connu une dégradation par l'usage/l'oralité, du coup ils sonnent encore un peu trop écrits (peut-être pas soutenus mais au moins courants, pas familiers)
(Ma seule solution c'est de les user artificiellement pour écrire des textes de SF dans un futur où ils seraient devenus aussi communs que leurs comparses masculins et féminin)

@Eva
T'as le "meuc" qui a déjà été dis, j'ai tendance à utiliser "personnes" (déjà dis là-aussi) et "gentes"

@vitria Gente tu l'utilise au singulier aussi ? (C'est drôle c'est un mit que je sais avoir déja utilisé mais j'arrive plus à le rappeler dans quel contexte xD)

@Eva
Plutôt au pluriel car au singuler ça fait écho au "Gente bla bla bla" qui est plus du langage soutenus

@vitria ok c'est bien ce qui me semblait ^^. Merci !

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Imagimastodon

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !