Message épinglé

Bonjour à toutes et à tous,

je m'appelle Onirie, j'ai plus de 30 ans, et je ne parle pas beaucoup. Mes pronoms sont il/lui, j'ai la chance d'avoir une femme formidable, un petit bout de choux adorable (lorsqu'il fait ses nuits) et deux chattes espiègles.

Professionnellement je suis développeur Talend.
A côté de ça, sur mon temps libre je joue un peu à , je lis et écrit sans prétention durant le .

MythOnirie a partagé

Le voyant de son rétroviseur indiquait un véhicule dans l’angle mort, mais pour Eva, ce n'était dû qu'à la pluie. Après être sortie de l'autoroute, sur les petites routes de campagne, la brume avait prit la place de l'averse.
Lorsque soudain le voyant se ralluma, mais cette fois, à coté de la voiture, la brume était poussée par une force invisible. Le véhicule fantôme roulait à tombeau ouvert, laissant derrière lui le brouillard tremblant et une automobiliste perplexe.

MythOnirie a partagé

La grand-mère de Bruce lui avait dit depuis son plus jeune âge qu'il devait se méfier des sirènes promettant gloire ou richesse et de ne pas aller jouer dans les grottes.
Le deuxième conseil l'avait fait adorer l'exploration souterraine tandis qu'il n'avait pris le premier que comme une métaphore, car au cœur de l'Auvergne, il n'était pas question de véritable sirène, même dans les vieilles légendes.

Une fois adulte, ses explorations de grotte étaient devenues plus longues, mais aussi mieux équipées. Il avait visité de nombreuses grottes, sachant que la plupart n’avaient été que peu fouillées par d’autres personnes.
Il avait vu dans ses explorations passées de merveilleuses formations naturelles, ainsi que quelques peintures rupestres dans des zones difficiles d’accès. Il s’attendait à trouver quelque chose de similaire dans la grotte qu’il explorait.

Il avait bien entendu l’eau, et pensait trouver un petit cours d’eau, mais il avait devant lui une véritable rivière souterraine. Et près de la rivière il y avait de nombreuses petites sculptures pétrifiées entourant une statue tout aussi pétrifiée mais taille réelle représentant une sirène. Il avait dû falloir de nombreuses décennies pour faire pétrifier une telle structure avec autant de détails.
Sortant sa caméra pour immortaliser sa découverte, il vit avec horreur le calcaire s’effriter alors que la sirène se réveillait.

— Cela faisait longtemps que personne n’était venu me voir… J’ai si faim !

MythOnirie a partagé

Ce matin, la cellule Enquête de Radio France publiait un article sur le chiffrement des données de santé de Doctolib, explications
francetvinfo.fr/internet/secur par @geraldinehallot@twitter.activitypub.actor

MythOnirie a partagé

— Je t'avais dit que c'était une mauvaise idée...
Dans la petite grotte, devant les deux sirènes, un corps en décomposition avancée flottait au plafond alors que l'eau était nauséabonde.
— En effet, les humains ne se conservent pas autant, répondit la seconde. Il va falloir aller s'en débarrasser maintenant.
— J'espère qu'il n'aura pas donné mauvais goût au reste de la réserve, je n'ai pas envie de tout jeter.
— L'eau a un goût, il n'y aura pas grand-chose à sauver...

Ces jours-ci, je lis Apocawitch, receuil de nouvelles de l'atelier du jeudi.
Et pour le moment je ne suis pas déçu.

MythOnirie a partagé

Une nouvelle fois on vient la chercher et réclamer son aide. Pour protéger le clan d'un groupe de dauphins nageant dans leur direction. Malintentionnés, ils pouvaient causer de lourds dégâts.
Comme de nombreuses autres prêtresses avant elle, sa mission est de défendre le clan. La faveur divine qu'elle avait reçue l'obligeait à mener cette vie, à l'écart des autres, à la fois respectée et crainte.

Sur le chemin que devaient emprunter les dauphins, loin des autres sirènes, la prêtresse pose les mains sur les symboles de la Déesse tatoués sur ses épaules.
Après une longue expiration, elle sent enfin son corps changer. Sa mâchoire se durcissant tout en s'étirant pour ressembler à un bec, tandis que ses bras se ramollissent. Malgré ses efforts, ses doigts se rassemble jusqu'à disparaître alors que des ventouses en sortent là où se trouvaient les mains.
Le plus douloureux restait cependant sa queue se déchirant. Les coupures se propageant du bas vers le haut par à-coup, jusqu’à former huit tentacules indépendants.

Après avoir retrouvé son calme et ses esprits, elle s'allonge sur le sable pour attendre l'arrivée des dauphins. Rapidement, sa peau change de couleur et seul un œil averti pouvait la repérer.

Bonjour à toutes et à tous,

je m'appelle Onirie, j'ai plus de 30 ans, et je ne parle pas beaucoup. Mes pronoms sont il/lui, j'ai la chance d'avoir une femme formidable, un petit bout de choux adorable (lorsqu'il fait ses nuits) et deux chattes espiègles.

Professionnellement je suis développeur Talend.
A côté de ça, sur mon temps libre je joue un peu à , je lis et écrit sans prétention durant le .

Imagimastodon

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !