Suivre

Fiction du Mercredi, SF, Vaisseau générationnel 

Zohoshae leva les yeux de son travaille : La soudure était satisfaisante. Le débosselage lui avait pris une bonne partie de son temps et iel n'allait pas avoir le temps de commencer une autre réparation. Tant pis. Iel se tourna pour observer l'espace tout autour d'iel pendant les quelques minutes qu'il lui restait. Iel avait de la chance : Andromède face à la paroi sur laquelle iel avait été affecté ce matin. Le plus beau spectacle que Zohoshae ait pu voir au cours de sa vie. La Voie Lactée, c'était bien beau, mais andromède au moins, on la voyait entière.

Un bip l'arracha à sa contemplation : un objet de la taille d'un ballon de foot allait percuté le vaisseau pas loin de sa position. Merde alors! Le métal était à peine tiède!

Iel vida ses ballastes pour se propulser vers l'écoutille la plus proche. Les impactes étaient dangereux. Bien sûr, l'onde de choc ne se propageait pas dans le vide, mais on n'était jamais à l’abri des projections. Et vu la violence des impacts, les projections ne manquaient pas. Heureusement, le système de détection était très efficace, et Zohoshae n'avait entendu parler d'aucun accident grave à cause d'un bolide non-détecté. Le bon côté des choses, c'est qu'iel aurait plus de temps pour admirer Andromède.

L'écoutille était assez grande pour que Zohoshae et au moins un·e autre makohela puisse passer de front, avec leur matériel. Les makohelar était des êtres humains génétiquement modifiés supporté le vide de l'espace. Ils étaient plus résistant aux radiations, aux changements de température, pouvaient retenir leur respiration plusieurs heures et possédait des sorte de vessie pneumatique dans lesquelles iels pouvaient stoker de l'air sous pression pour servir de propulseur. Ils étaient également pourvu de membranes entre leur auriculaire et leur bras pour se déplacer dans leurs habitats, situé directement sous le bouclier et qui ne profitait pas de la gravité artificielle du reste du vaisseau en rotation.

Zohoshae ressortit une bonne heure et demi plus tard, après avoir mangé avec ses collègues et recharger ses ballastes. Iel fut surpris de constater que l'objet qui avait heurté la coque n'était pas un vulgaire caillou. Il était certes très déformé, mais il s'agissait une (ex-)sphère en métal. A l'intérieur, il y avait une seconde sphère, intact celle-ci, avec des motifs gravés dessus.

Zohoshae reçut une belle prime pour sa découverte. Son nom fut consigné dans une base de donnée publique, pour référence, car à bord de L'Arche, on prenait au sérieux chaque détail de l'histoire. Néanmoins, le nom des scientifiques qui, à l'aide de logicielles ultra spécialisés, décryptèrent les inscription de la sphère, furent bientôt les seuls présent dans l'esprit collectif. Mais Zohoshae ne s'en souciait pas. Iel avait pris sa retraite, et passait une bonne partie de son temps à contempler Andromède. Et s'il lui prenant l'envie de frimer un peu, il pouvait tout de même prouver que c'était iel qui avait mis læ main sur la sphère en premier...

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Imagimastodon

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !